Les mésanges pour lutter contre les chenilles processionnaires

Nid de chenilles processionnaires

Nid de chenilles processionnaires

A cette époque de l’année, les nids grossissent tous les jours et deviennent très visibles. Bien au chaud le jour, affamées la nuit, les chenilles suivent les charpentières de l’arbre pour aller se nourrir. Les dégâts sont caractéristiques et on observe des aiguilles qui deviennent jaunes puis rousses.

Quel est l’intérêt de favoriser les populations de mésanges dans la lutte à long termes contre cette espèce invasive ?

De novembre à fin janvier les chenilles sont aux stades L 1 à L 3. C’est à ce développement que les poils urticants apparaissent, mais c’est aussi à ces stades que les insecticides sont les plus efficaces.

Mésange charbonnière

Mésange charbonnière

Dans les méthodes de lutte alternative contre les chenilles processionnaires du pin, une étude démarrée en 2006 par l’INRA fait ressortir les avantages liés à la prédation par les mésanges et donc la dynamique induite par la pose de nichoirs.

Rappels sur la pose des nichoirs à mésanges :

Nichoir pour mésanges

Nichoir pour mésanges

Il faut laisser les nichoirs en place au minimum 3 ans car la prédation des chenilles n’est vraiment impactée qu’à partir de la deuxième année avec l’évolution du nombre de couvées.

  • prévoir en moyenne 14 nichoirs par hectare
  • positionner les maisonnettes dans des endroits abrités des vents dominants et de la pluie
  • attacher solidement les nichoirs sur des supports solides et stables
  • éviter de les installer trop près de chemins trop fréquentés
  • les positionner à l’abri des prédateurs ou faire un premier « barrage » avec du grillage à poule
  • préférer les installations d’automne ou début d’hiver

Je vous conseille d’aller sur ce site internet dédié aux mésanges où vous pourrez trouver entre autre comment réaliser un nichoir : http://oiseau-mesange.fr/nichoirs-pour-mesanges/le-nichoir-universel-2833mm-pour-mesanges/