évolution massif en paillis

Massif en paillage organique par Jardin Nature

Le paillage favorise le maintien de l’humidité du sol, en créant une barrière physique contre le soleil et le vent, en réduisant l’évaporation directe de l’eau à la surface du sol et en permettant, par un effet d’ombrage, de diminuer l’énergie solaire disponible pour vaporiser l’eau du sol.

Un atout intéressant lorsqu’on se trouve sur un sol difficile (sableux, caillouteux, en pente) ou si l’on se place dans un contexte de rationalisation des arrosages. Les paillis laissent passer l’eau dans le sol, mais le protègent des effets déstructurant liés aux fortes pluies (phénomène de battance) ou à la grêle. Ils ont aussi un rôle d’isolant thermique et limitent ainsi les risques de gel du système racinaire des plantes.

Enfin, ils permettent de réduire la présence de la végétation spontanée à proximité des jeunes plantations, dont l’effet concurrentiel peut s’avérer néfaste pour le développement de ces dernières, surtout en début de saison.

Le paillage améliore également la structure du sol en le protégeant contre le compactage et en activant la vie souterraine (lombrics, bactéries, champignons…). Si le paillage utilisé est biodégradable, sa décomposition va enrichir le milieu en matières organiques et minérales et améliorer la biodisponibilité des éléments minéraux du sol.